MGActus # Prime exceptionnelle pouvoir d’achat : la version 2020

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat a été reconduite pour l’année 2020. La prime bénéficie toujours des exonérations sociales et fiscales mises en place en 2019 (impôt sur le revenu, cotisations et contributions sociales, CSG, CRDS…), dans la limite de 1.000 €.

La prime peut être mise en place par accord collectif ou par décision unilatérale de l’employeur.

Pour bénéficier des exonérations, la prime devra être versée avant le 30 juin 2020.

Elle devra en outre bénéficier aux salariés liés par un contrat de travail (ou intérimaire) à l’entreprise à la date de son versement. Son montant peut être modulé en fonction de la rémunération, du niveau de classification, de la durée de présence effective.

Mais attention, une nouvelle condition est désormais prévue. L’entreprise doit avoir mis en œuvre un accord d’intéressement à la date du versement de la prime.

Il est à craindre que cette nouvelle condition limitera le nouveau dispositif, même si la durée de l’accord d’intéressement pourra être d’un an (au lieu de 3 habituellement).

La mise en œuvre d’un accord d’intéressement pourra malgré tout s’avérer une stratégie gagnante pour les entreprises qui sauront se saisir de cette opportunité.